JXTC Lifestyle Outpost - шаблон joomla Оригами
La Propagation Des Arnaques Au Crédit

La Propagation Des Arnaques Au Crédit

Avec l'éclosion des plate-formes de crowdfunding en Europe, un nouveau mode d'arnaque s'est développé sur la toile via les forums communautaires et sur les messageries électroniques : de fausses offres de prêts en ligne accordés en 24H, sans apport, sans garanties et par des individus qui disent être des particuliers cherchant à investir leur capital. Il s'agit évidemment d'une escroquerie, mais le déluge d'annonces sur ces sites donne une idée de l'ampleur de la situation. Conséquence: beaucoup de particuliers se sont fait avoir à cause cette arnaque.

Comment procèdent-ils ?

Laisser croire à une promesse de crédit rapide

L'arnaque au crédit est présentée sous la forme d'un synopsis plus ou moins crédible. Du point de vue de notre escroc, il s'agit là d'une phase primordiale car il sent que la réussite de sa tromperie est en grande partie due à la croyance ou non en son histoire. Lorsqu'il veut faire venir le plus fort nombre de personnes possibles, il rédige et met en ligne une fausse annonce sur des sites ayant beaucoup de fréquentation tels que Twitter ou Facebook. Beaucoup de posts très populaires ne modèrent pas assez les sections de commentaires accessibles par tout le monde, ce qui en fait un lieu préféré des arnaqueurs.

Concrètement, l'arnaqueur s'affiche comme une personne disposant d'un magot qu'elle espère faire fructifier en distribuant des prêts avec un taux très concurrentiel. Par moments, il se fait passer pour un rentier à la retraite qui souhaite s'affranchir de la Banque dans le but de montrer l'image d'un homme noble qui aspire à tirer la société vers le haut. Cette stratégie va permettre une chose : profiter du désarroi financier des personnes crédules en expliquant qu'un financement est envisageable, même avec peu de revenus. Il prétend pouvoir leur octroyer un financement, même s'ils ont déjà des crédits à rembourser. Une fois le dossier accepté, l'escroc promet d'envoyer l'argent sous48h avec des mensualités qui peuvent monter jusqu'à plusieurs années.
S'il peut paraître clair pour la plupart des lecteurs que des propositions de ce type semblent improbables, il est à noter cependant que des personnes se trouvant au pied du mur financièrement peuvent se faire avoir du fait de cette illusion de emprunt rapide qui les attire.

Donner des gages de sérieux et de confiance

Sur internet, n'importe qui est capable d'inventer une identité avec un peu d'imagination. C'est de cette manière qu'opèrent les escrocs au faux crédit en créant de toute pièce un faux personnage qui collera au mieux avec leur scénario. En premier lieu, ils donnent une identité française à ce faux profil. Donc pas de prénoms exotiques qui tendraient à faire fuir certaines personnes. Il faut que la victime ait le sentiment que l'investisseur se situe tout près. Dans un script bien mené, notre escroc peut se faire passer pour une personne âgée ou jeune retraitée. Certains vont jusqu'à demander les justificatifs de paie à la future victime, d'autres exigent de répondre à un questionnaire sur son travail. Pour hausser un peu sa crédibilité, le faux prêteur ira jusqu'à fabriquer de multiples faux profils avec lesquels il publiera de faux témoignages qui viendront faire l'éloge de l'offre.

Donner suite à toutes les demandes

Une fois que la victime est convaincue du sérieux de l'opération, l'escroc peut directement passer à l'action. Il confirme qu'il accepte son dossier de crédit, mais requiert en retour le versement de frais divers par mandat pour boucler définitivement le dossier. Ces frais peuvent s'élever à plusieurs centaines d'euros et servent à compenser le temps passé par l'investisseur à étudier son dossier. Ces frais de dossier sont, d'après lui, obligatoires pour débloquer le crédit. En cas de paiement, notre escroc lui ordonnera ensuite de payer une prime d'assurance de crédit obligatoire. Évidemment, la victime ne verra pas son crédit arriver et l'escroc retirera les mandats avant de disparaître de la circulation.


De quelle façon se prémunir contre ces arnaques ?

Tout le monde en France n'est pas autorisé à octroyer un prêt et le crédit entre particuliers reste une activité réglementée. Si un particulier ou un groupe fait la promotion de services bancaires via le net, ce site est dans l'obligation de publier ses mentions légales ainsi que les CGV. Pour obtenir le statut d'établissement de prêt, un organisme doit être en possession d'un agrément de l'ACPR et d'une immatriculation au registre de l'ORIAS. Tout site de prêt entre particuliers doit nécessairement afficher ces agréments, dans le cas contraire, il s'agit clairement d'une escroquerie.

De plus, il faut savoir que les délais d'obtention d'un emprunt sont assez longs et qu'il faut compter 2 semaines avant de recevoir l'argent sur son compte. Et même si une personne avait des fonds à placer de cette façon, il ferait une profonde et longue analyse de tous Les arnaques au faux crédit ŕ la consommation dossiers avant de sélectionner les plus solides.
En tout état de cause, un prêteur n’octroierait en rien un quelconque prêt (immobilier, personnel ou à la consommation) à un demandeur fiché à la Banque de France concernant des incidents de paiement.